Une reine inopinée

Nijiskane gravissait les marches de son nouveau royaume, admirant les branches tentaculaires des arbogénos qui ployaient sous l’abondance des fruits odorants aux couleurs chatoyantes. Un vent léger rafraîchissait l’air chaud et berçait les feuillages. C’était un endroit propice à la réflexion, et elle pensa à ce qui s’était passé dans les ruines du Sanctuaire (...)

Extrait Livre III : Les Vaisseaux-Monde - Chapitre 3 : Une porte s'ouvre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire